Blog -2.png
 
  • plumesdelarbre

ça coule !

Thème : ça coule.

Contrainte : utiliser un maximum de mots avec la lettre L


Règle de l'atelier : on a TOUJOURS le droit de ne pas respecter les contraintes, si notre inspiration nous emporte ailleurs

Un tlou dans ma taltine, et la confitule se met à couler sul ma page, telle une langue de lave avalant les lignes de mon texte qui de ma celvelle, via mes yeux, glissant le long de mon blas jusqu’à ma main, tlansitant par la pointe de ma plume alimentée d’encle bleue s’était écoulé en alabesques élégantes pleines de sens suivant - une fois n’est pas coutume - le fil de la consigne tout au long du temps passé à suer sang et eau, à éliminer la sanie de pensées inadéquates, consciente du sang vif coulant dans mes veines, pleine de la joie de toutes ces choses qui coulent et voilà que flouffff : pas possible d’endiguer le flot, c’est la débâcle, le sauve-qui-peut, un envol d’ «l» et je ne me souviens de Rien ... Aline


La libellule glisse sur l’eau du lac de Grand-Lieu. La luciole, légère, lézarde dans la lumière de l’aube languissante. Les loups hurlent à la lune en longeant le Nil. La pluie dégouline le long des lys langoureux. Elle louvoie entre les flaques et laisse l’eau du ciel laver les angoisses. Les larmes de joie la libèrent d’une langueur nouvelle et volatile. Viviane

Le site donne le thème, mais ne met pas en ligne les aides / supports / pistes donnés aux participants pour écrire leurs textes. Pour les connaître, rejoignez-nous en atelier ! plumesdelarbre@orange.fr

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout