Blog -2.png
 
  • plumesdelarbre

Le morve : comment se servir créativement de ce matériau ?


Et pourtant elle coule comme aurait pu dire Galilée. Elle coule chez tout le monde, mais pas uniformément semble-t-il. Livrons-nous à une petite enquête sociologique à son sujet tant il est vrai qu’en fonction des individus elle génère des réactions très différentes.

Commençons tout d’abord par ceux pour lesquels la croyance populaire estime qu’elle ne les concerne pas. En un mot : les célébrités. Jamais on ne l’a vue affluer chez une astronaute, un ministre, une journaliste, un chanteur, ... Et pourtant…

Ensuite j’ai envie de citer les sculpteu

rs. Parmi eux, et comme quoi le talent n’attend pas le nombre des années, il y a une majorité d’enfants. Avec sa matière très malléable, et l’aide plus ou moins appuyée du vent, ils produisent de gracieux mobiles, d’élégantes guirlandes et de délicates toiles d’araignée ! Hélas, leur style ne convainc pas toujours. Surtout les grandes personnes.

Les peintres ne sont pas en reste. Elle ne leur fournit que peu de teintes, on retrouve souvent du jaune, du vert et une espèce de blanc translucide dans leur palette, mais quelle virtuosité dans certains mélanges ! Eux aussi sont souvent incompris : il n’y a qu’à voir comment certains qualifient leurs œuvres de « croûtes ».

Les gastronomes en culotte courte m’en voudraient si je ne les citais pas. Il faut voir comme ils apprécient son onctuosité, presque avec malice, comme s’ils venaient de dérober un carreau de chocolat dans la cuisine.

Comment oublier les généreux ? Ceux qui ont le cœur sur la main et qui la partagent avec tous ceux qui n’en veulent pas.

Pour finir je ferais un focus sur les gênés, ceux à qui elle fait un peu honte. Il faut les voir s’évertuer à réguler son flux, voire de tenter de remonter son flot vers l’amont. Ce rétropédalage a parfois, il faut bien le reconnaitre, quelque chose d’inconvenant. Quand ils échouent, on les voit alors essayer d’écoper avec les moyens du bord. Plus ou moins délicatement. Voilà, j’espère que cette petite étude vous a plu ? Comment ? J’aurais oublié une catégorie sociale ? Les ? Petits morveux ? Ah non ! Pas de stigmatisation : ce n’est pas cool !!!

Jean-François

Thème : ça coule

Règle de l'atelier : on a TOUJOURS le droit de ne pas respecter les contraintes, si notre inspiration nous emporte ailleurs

Le site donne le thème, mais ne met pas en ligne les aides / supports / pistes donnés aux participants pour écrire leurs textes.

Pour les connaître, rejoignez-nous en atelier Mille et un ou Itinéraires !

Illustrations : https://grumeautique.blogspot.com/2011/06/



2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout